L’envers du malheur


Nous voyons à présent au travers d’un verre, obscurément…

1 Corinthiens 13. 12

(Jésus Christ à l’apôtre Pierre:) Ce que je fais, tu ne le sais pas maintenant, mais tu le comprendras par la suite.

Jean 13. 7

Nous marchons par la foi, non par la vue.

2 Corinthiens 5. 7

Fils entremêlés

Libérée par erreur du terrible camp de concentration de Ravensbrück, Corrie Ten Boom a passé le reste de sa vie à témoigner de l’amour de Dieu. Sa foi fortement éprouvée par l’horreur vécue au quotidien et par la perte de son père puis de sa sœur, également internés, a triomphé face à une telle adversité.

Lorsqu’elle délivrait ses messages, elle aimait les illustrer avec des images. Ainsi avait-elle toujours dans son sac un morceau de toile brodée de fils de couleur sombre et de fils couleur or et argent. À l’envers de l’étoffe, on ne voyait qu’un entrelacement de ces fils mais rien de plus. Corrie montrait l’envers du tissu et disait: “Cette broderie est l’image de notre vie. Dieu choisit les couleurs et les dessins. Il y travaille sans cesse, mêlant les jours sombres et les jours heureux… Souvent nous oublions que Dieu voit l’ouvrage à l’endroit tandis que nous, nous n’apercevons que l’envers. Lorsque la broderie sera achevée et que nous pourrons interroger le Maître brodeur, nous saurons que les fils noirs ont autant d’utilité que les fils d’or car ils font partie intégrante du modèle qu’il a choisi.” Puis Corrie Ten Boom retournait le morceau de tissu, et alors, les fils entremêlés faisaient place à une couronne d’or.

Si nous sommes incapables de saisir le plan de Dieu pour nos vies, faisons-lui confiance. Son but est de nous “faire du bien à la fin”. Fortifiés par ses promesses, convaincus que Dieu est souverain et qu’il nous donnera les forces pour chaque jour, nous pourrons avoir le cœur en paix dans les moments difficiles.

Il m’arrive si souvent de laisser mon côté pessimiste avoir le dessus, et de me dire qu’il n’y a aucune raison que je souffre. En faisant cela, je raisonne que je suis plus juste que Dieu, ou même je renie Dieu. Et pourtant, regardez ce qu’il a accompli pour moi! Il m’a libéré des chaines du remord et de la tristesse, de mes accès de colère, des mes soucis face au lendemain. Je n’ai qu’a`le suivre avec confiance, que le chemin soit rocailleux, crevassé ou encombré… Il est là!

Étiquettes : , ,

One response to “L’envers du malheur”

  1. Rev. MABEN A TIATI says :

    le chemin de la foi ,le véritable c’est de ressembler mon Seigneur dans un monde qui l’a rejeté. Et chaqu’un le vie selon le modèle que mon Seigneur l’a tissé pour lui. N’oublions jamais d’ou nous sortis sa laideur pour ne plus penser y retourné.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s