Infolettre décembre 2021, voeux et nouvelles

Bonjour à tous ! Et Joyeux Noël à vous tous !

Comment allez-vous ? J’espère que vous allez bien et que Dieu est au centre de votre vie.

Que devenons-nous ?

Nous avons la covid (probablement omicron) depuis la fin de semaine dernière. Bien que fatigués, nous nous portons assez bien. Nous essayons de ne pas voir quiconque. Amy, ma femme, est enceinte. Nous attendons notre premier enfant, un merveilleux don de Dieu, pour le tout début de février. Nous avons hâte d’être parents ! Mais oh, quelle responsabilité nous incombera !

Ma mère, qui souffre d’une tumeur au cerveau, va débuter ses séances de radiothérapie et de chimiothérapie lundi le 27 décembre. Ces séances devraient durer 6 semaines. Elle a déjà eu une opération au cerveau le 25 novembre dernier. On lui a alors retiré 95% de sa tumeur, mais le reste ne pouvait être retiré sans endommager le reste du cerveau.

Elle a du mal à parler et à dormir ces derniers mois. La tumeur évolue dans la partie langagière du cerveau. Priez pour elle. Les médecins lui donnent environ 1 an à vivre. Elle a 58 ans. Nous prions pour un miracle. Nous aimerions tous qu’elle reste plus longtemps ! Elle est si gentille et aime aider tout le monde. Nous aimerions que nos enfants puissent la connaître. Mais Dieu sait tout cela. Il sait ce qui est bon pour elle, pour nous, et surtout pour papa, qui n’est pas chrétien.

Quoi de neuf au niveau des traités ?

Au bureau canadien de la SEBT, l’année 2021 a été une année de reprise. Le bureau canadien pour lequel je travaille a distribué environ 5,5 millions de traités cette année. Les principales destinations sont : le Canada, l’Inde, la Côte d’Ivoire, la France, le Togo, la DRC, Cuba, le Burkina, Haïti et le Gabon. Nous continuons d’essayer de toucher tous les pays du monde, tout en visant tout particulièrement les endroits où l’Évangile n’est pas bien connu. Internet est un outil incroyablement efficace pour cela, et nous n’en avons pas encore maîtrisé l’ampleur. Surtout depuis la covid-19, nous avons trouvé qu’internet était parfois devenu pratiquement le seul moyen de toucher les gens, parce que nous étions tous confinés chez nous. J’ai été moins impliqué avec la SEBT cette année, en partie à cause de la baisse des commandes mais c’est aussi une conséquence d’être nouvellement marié :).

Nous continuons de traduire de plus en plus de traités, pour toucher presque 100 langues à ce jour (notre site web en a maintenant 35, je crois).

https://www.traitesevangeliques.org/language

Dieu continue de nous fournir les fonds nécessaires (certains d’entre vous ont fait des dons, merci !) et nous avons confiance que la majorité des traités que nous envoyons partout dans le monde sont utilisés pour la gloire de Dieu et que leur contenu parle à des centaines de milliers et probablement des millions de gens chaque année. Vous pouvez continuer d’en commander et de diriger d’autres évangélistes vers nous.

Vous pouvez en apprendre plus au sujet de la SEBT ainsi que commander des traités gratuits sur la page suivante: https://missionnaireanabaptiste.org/societe-evangelique-de-bibles-et-traites/ ou directement à travers le formulaire ci-dessous.

FORMULAIRE DE COMMANDE DE DOCUMENTATION ÉVANGÉLIQUE

** L’option Chronopost n’est disponible que pour l’Europe en ce moment, dans tous les autres cas, choisissez « poste normale ». Les colis Chronopost arrivent en 4-8jours, mais il se peut que les douanes vous réclament 30 euros de TVA.  Pour les commandes venues du Canada et les commandes urgentes venant d’Europe, nous avons accès à un service postal permettant d’acheminer les colis en 1-2 semaines sans problème. Pour les commandes non prioritaires venant d’Europe, et celles où l’adresse semble incomplète ou s’il n’y a pas de numéro de téléphone, le délai sera de 1 mois, en moyenne. Les colis allant aux Caraïbes mettent aussi 1 mois ou 2, habituellement. Les colis allant en Afrique ou en Asie sont acheminés en 3-6 mois en général. Merci pour votre patience!

Là où la SEBT a envoyé des représentants officiels, elle ne s’occupe pas uniquement de distribuer des traités et des petites bibles, mais aide aussi à soutenir des orphelinats, des maisons de retraite, des personnes en difficulté, des prisonniers, des drogués, des villageois pauvres dans des situations critiques. Ce n’est pas notre mission numéro 1 en tant qu’organisation d’évangélisation, mais cela fait partie de l’œuvre que Jésus nous a enseigné de faire pour notre prochain, et nul chrétien, quelle que soit sa profession ou sa vocation principale, ne peut ignorer ceux qui sont dans le besoin matériel ou émotionnel autour de lui.

Vous pouvez consulter le contenu des traités nouvellement rédigés en français en cliquant sur le titre.

Parus au cours de la dernière année :

Vous pouvez vous abonner ici pour recevoir un traité par semaine par voie électronique : t.me/traites.

Il y a aussi des nouvelles publications dans plusieurs autres langues : anglais, espagnol, italien, arabe…

Livres des Éditions de l’Évangile parus cette année :

Nous avons terminé la traduction et la rédaction de ces livres dans la dernière année.

  • Voici mon héritage (Petit livre d’histoire de l’Église)
  • Trente-trois articles de foi (Articles de foi historiques anabaptistes des années 1600)

Quelques autres livres devraient paraître l’an prochain, si Dieu veut.

  • Hymnes chrétiens (500 cantiques pour le culte, corrections presque terminées, reste à contacter les ayants droit)
  • L’Église immuable (histoire détaillée de l’Église de Dieu).

Méditations

Comment ne pas prendre part à la politique ?

Il y a tellement de discussions politiques concernant la covid-19. Je trouve que les chrétiens se sont politisés encore plus qu’avant, ces derniers temps. En France, au Québec, aux États-Unis ou encore au Canada, la scène politique emble se radicaliser. Je trouve cette situation dangereuse.

Je rappellerai quelques faits :

Nous sommes citoyens de deux royaumes, mais en tant que chrétiens notre première allégeance est au royaume de Dieu. Notre citoyenneté terrestre n’est que pour cette vie, notre citoyenneté céleste est pour l’éternité. C’est comme écrivait l’auteur de l’épître à Diognète au IIe siècle au sujet de la vie des chrétiens :

En effet, les chrétiens ne se distinguent du reste de l’humanité ni par leur lieu de résidence, ni par leurs langues, ni par leurs coutumes. Car ils n’habitent pas quelque part dans des villes qui leur sont propres, ils n’utilisent pas non plus une langue différente ni ne mènent une vie extraordinaire. Ils habitent dans leur propre pays, mais seulement en tant qu’hôtes ; en tant que citoyens, ils supportent toutes choses et supportent toutes les épreuves en tant qu’étrangers. Chaque pays étranger est pour eux une patrie et chaque patrie est étrangère. Leur existence est sur terre, mais leur citoyenneté est au Ciel.

Je ne vote pas. Cependant, je continue de prier pour les membres de notre gouvernement et pour ceux des autres pays, car selon les Écritures, ils sont ministres de Dieu pour les affaires de cette vie. Je prierai pour que Dieu les bénisse avec sagesse et vision afin qu’ils exercent leur ministère pour le bien de tous les habitants de notre pays, afin que nous puissions vivre dans la paix, l’ordre et la sécurité. Avant tout, que nous puissions être libres d’adorer et de servir Dieu selon sa volonté.

Je ne veux jamais que la politique me sépare de Dieu, de mes frères et sœurs ou même de quiconque dans la rue (ou ailleurs sur le chemin de la vie) qui a besoin de Christ.

Puisse Dieu nous donner la sagesse d’éviter la politique et d’honorer nos dirigeants. Puissions-nous toujours aimer tous les humains.

À la prochaine !

Merci d’avoir pris le temps de lire cette infolettre. Vos commentaires, questions et conseils sont les bienvenus !

Que Dieu vous bénisse tous ! Je vous souhaite une très riche et belle année 2022.

Bien chaleureusement en Christ,

Hugues et Amy Andries

Une église d’inconnus

Témoin anabaptiste

Les historiens semblent croire que partout où il y avait quelque chose d’important, il devait y avoir des grands personnages. Quand ils regardent l’histoire du christianisme, les catholiques et les protestants ont eu tous les grands personnages. Comme ils ne trouvent pas de tels personnages du côté de ceux que nous appelons anabaptistes, ils supposent que rien ne se passait.

Mais l’essence même du christianisme est qu’il ne peut y avoir qu’un seul grand personnage, et c’est Dieu lui-même. Même Jésus ne s’est pas conduit comme un grand personnage. Ceci était une problème pour les scribes et les pharisiens avaient ; ils attendaient un Messie qui balaierait les oppresseurs romains pourt gouverner le monde de Jérusalem. Les dispensationalistes sont entièrement d’accord avec cela, et disent que puisque son plan a été déjoué à son premieravènement, le royaume terrestre sera…

Voir l’article original 442 mots de plus

Solution pour le Moyen-Orient

Tu as acheté pour Dieu par ton sang, de toute tribu, et langue, et peuple, et nation.

Apocalypse 5. 9

Il n’y a plus ni Juif, ni Grec… car vous tous, vous êtes un dans le Christ Jésus.

Galates 3. 28

Solution pour le Moyen-Orient

(Ceci est une beau récit que j’ai trouvé en furetant sur internet, je l’ai trouvé intéressant et je crois effectivement que Christ est le seul qui peut apporter la paix durable et unir des peuples ennemis.)

Il y a quelques années, le fils d’un cheikh bédouin du sud d’Israël demanda un permis de séjour aux États-Unis. La demande fut d’abord rejetée. Plus tard, un chrétien accompagna le jeune homme pour le recommander au chef du Département de l’immigration. Le responsable posa une série de questions au jeune homme qui décrivit la situation au Néguev, parla de sa famille et de son histoire personnelle. Puis il parla en détail de sa foi. Au grand étonnement du chef du service, il mentionna ce que Christ avait fait pour lui, et ce qu’il représentait pour lui. À la fin, il eut le courage de dire: “Voilà l’histoire de ma vie. Maintenant, pourriez-vous me parler de la vôtre?” Son interlocuteur lui répondit: “Moi aussi je suis un chrétien, né de nouveau”.

Le chef du service était un Juif, qui s’était également converti à Christ. Alors Arabe et Juif se serrèrent la main en tant que frères en Christ! Le jeune homme fit cette remarque: “C’est cela, la véritable solution aux problèmes du Moyen-Orient: croire en Jésus Christ, notre Seigneur vivant! Lui seul peut nous aider”.

Jésus Christ est vraiment le “Prince de paix” (Ésaïe 9. 6). Pour toutes les questions concernant l’avenir, et même l’éternité, le seul espoir valable repose sur lui. Il est “notre espérance” (1 Timothée 1. 1).

Votons pour Jésus (Partie I)

Votons pour Jésus!

Il y a quelques années, au cours de la campagne électorale américaine qui se termina par la deuxième victoire consécutive de Barack Obama, j’ai remarqué qu’un ami Américain habitant alors à Montréal avait fixé une affiche politique dans sa chambre : sur fond de drapeau américain, quatre mots : « I vote for Jesus » (Je vote pour Jésus). Plus tard, j’ai aussi aperçu un autocollant portant la même inscription sur le pare-chocs d’une voiture aux États-Unis.
Quel est le message de ces affiches?

Jésus se mêle-t-il de politique? Est-il une alternative à Barack Obama pour les Américains, à François Hollande pour les Français, à Stephen Harper pour les Canadiens ou Narendra Modi pour les Indiens? Ma première réponse est non! Jésus n’est pas présent physiquement sur cette terre, il n’est citoyen d’aucun de ces pays, il n’aurait d’ailleurs aucune chance d’être élu, car il ne promet pas une vie facile à ceux qui désirent le suivre. Pendant son séjour sur terre, il a pris une approche neutre politiquement, ne choisissant de soutenir ni le courant nationaliste Juif, ni l’occupant Romain.

Mais attendez un peu! En tant que bon citoyen de notre pays, ne voulons-nous pas ce qu’il y a de mieux pour le diriger? Jésus ne serait-il pas le meilleur dirigeant d’une nation?… Il ne serait pas corrompu, n’aurait pas de haine à l’encontre d’une partie de la population, pas de favoritisme, pas de haine envers d’autres peuples, un désintéressement complet. Les impôts seraient équitables, la justice serait réellement impartiale et omnisciente, la nation vivrait peut-être austèrement mais elle serait en paix. Les partis d’opposition ne seraient jamais muselés, mais ils ne trouveraient presque rien à critiquer, et le peuple ne les soutiendrait plus. Le politiquement correct n’existerait plus. La seule référence serait la Bible. Quel paradis sur terre!

MAIS. Même si nous votions tous pour Jésus, il n’accepterait jamais d’être notre souverain temporel. Bien qu’ayant tous pouvoirs, il a choisi de ne pas se mêler de la politique des hommes. « Mon royaume n’est pas de ce monde, répondit Jésus. Si mon royaume était de ce monde, mes serviteurs auraient combattu pour moi. » (Jean 18.36)

Si Jésus ne veut pas se mêler de la direction des affaires matérielles dans ce monde, veut-il que ses disciples s’en mêlent? Jusqu’à récemment, il était bon pour un politicien de se présenter comme un défenseur des valeurs chrétiennes (sauf dans des pays non-chrétiens ou laïques comme la France). Souvent cela était hypocrite, puisqu’il est très difficile pour un dirigeant de respecter tous les enseignements de la Bible : honnêteté, amour du prochain (parti d’opposition), l’humilité, ne pas gaspiller, chercher son intérêt, etc. Il est vrai que parfois l’exercice du pouvoir a été bien mené par un souverain ou politicien chrétien, mais jamais sans faute. Le pouvoir vient avec beaucoup de tentations. Même David, roi d’Israël commit des péchés. Cependant il était un homme de Dieu.

(à suivre en partie II)