Les Pères de l’Église et leurs écrits

Qui n’a pas entendu parler des « Pères de l’Église »? Qui sont-ils? Qu’est-ce qui les rend digne d’intérêt?

Tout d’abord, j’aimerais dire que j’ai toujours été fasciné par l’Église primitive et les histoires des apôtres et des premiers martyrs. Il y a un danger dans une fascination trop grande pour ceux qu’on appelle les Pères de l’Église.

Ils ne sont pas au-dessus de la Bible et des Paroles de Jésus. La Parole de Dieu devrait toujours être notre référence. Les écrits des Pères de l’Église sont d’un intérêt seulement lorsqu’ils ne servent pas à miner les enseignements divins de la Bible.

Il est bon de rappeler que les Pères de l’Église n’étaient pas théologiens, mais simplement des dirigeants de l’Église ou encore des érudits convertis au christianisme qui mirent leur éducation au service de l’Évangile pour essayer de toucher les dirigeants de l’empire, entre autres. En les lisant, nous voyons qu’à leur époque, les chrétiens se méfiaient des théologiens et du levain des pharisiens. Il n’y avait pas une classe de penseurs à la tête de l’Église primitive, qui passaient leurs temps à débattre et à recevoir les honneurs du commun peuple. Tous les vrais chrétiens, qu’ils soient éduqués ou non, étaient en danger de mort et passaient leurs courtes vies à servir le Seigneur et leurs prochains. Ils gagnaient leur propre pain, partageaient libéralement avec leurs frères et soeurs et étaient zélés pour le Seigneur. Les Pères de l’Église ne devenaient pas dirigeants parce qu’ils avaient été à telle ou telle école, mais parce que l’assemblée les choisissait comme ministres et anciens, voyant en eux les fruits décrits dans la Bible.

Certains de leurs écrits ne « collent » pas avec les enseignements de Jésus. Il peut y avoir plusieurs explications à cela:

  • Il se peut qu’on leur prête des écrits qui ne sont pas les leurs ou encore qu’on ait mal retranscrit ou traduit une partie des leurs écrits. Beaucoup de traductions ont été faites par les catholiques, qui n’ont pas intérêt à ce que ces textes réprouvent clairement les dogmes catholiques.
  • Il se peut que ces textes aient été écrits avant la conversion des auteurs ou même après leur égarement, ce qui n’invalide pas automatiquement tout le reste de leurs écrits.
  • Il se peut aussi, dans certains cas, qu’ils aient commis des erreurs ou qu’ils aient été adeptes d’une fausse doctrine. Je crois que la plupart des chrétiens doivent avouer qu’ils ont déjà eu une vision erronée à certains égards et qu’ils ont peut-être proclamé cette erreur oralement ou par écrit. Cela a pu arriver à ces Pères de l’Église. Ils ne sont pas infaillibles. Contrairement aux Écritures de la Bible, que nous ne devons pas remettre en question, il y a lieu de lire les Pères de l’Église avec prudence, en comparant leurs dires avec l’Évangile de Jésus et en demandant à l’Esprit de nous aider à y voir clair.

Cela dit, je crois qu’il peut être utile de lire les écrits de ces Pères de l’Église. Encore faut-il définir lesquels l’étaient vraiment, car nous savons que certains considèrent Augustin d’Hippone (Saint-Augustin) comme un Père de l’Église alors que ses enseignements divergent parfois radicalement des enseignements de Jésus, et servent de justification à l’Étatisation du christianisme et à la persécution des vrais chrétiens.

Lorsque nous lisons les lettres des Pères de l’Église, nous pouvons voir comment les premiers chrétiens vivaient et nous y voyons souvent comment ils mettaient en pratique les enseignements du Nouveau Testament: baptême, non-violence, partage des biens, séparation d’avec le monde.

Voici donc quelques liens vers les Écrits de ces Anciens. Je vais essayer d’en ajouter plus avec le temps.

Tout d’abord, voici la formulation la plus ancienne du Symbole des Apôtres (credo des Apôtres)

  1. Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, Créateur du ciel et de la terre,
  2. et en Jésus-Christ, son Fils unique, notre Seigneur,
  3. qui a été conçu du Saint-Esprit, est né de la Vierge Marie ;
  4. a souffert sous Ponce Pilate, a été crucifié, est mort, a été enseveli,
  5. le troisième jour, est ressuscité des morts ;
  6. est monté au ciel, est assis à la droite de Dieu, le Père tout-puissant ;
  7. d’où Il viendra juger les vivants et les morts.
  8. Je crois en l’Esprit-Saint
  9. à la sainte Église universelle, la communion des saints,
  10. la rémission des péchés,
  11. la résurrection de la chair
  12. la vie éternelle.

L’AUTEUR DE l’ÉPÎTRE À DIOGNÈTE

L’Épître à Diognète: https://temoinanabaptiste.com/2019/08/05/1381/

JUSTIN MARTYR

Première Apologie de Justin Martyr : https://fr.m.wikisource.org/wiki/Apologies_(saint_Justin,_trad._Pautigny)/Premi%C3%A8re_Apologie

Seconde Apologie de Justin Martyr : https://fr.wikisource.org/wiki/Les_P%C3%A8res_de_l%E2%80%99%C3%89glise/Tome_1/Seconde_Apologie_(saint_Justin)

CYPRIEN de CARTHAGE

POLYCARPE de SMYRNE

Lettre de Polycarpe aux Philippiens : http://www.patristique.org/sites/patristique.org/IMG/pdf/polycarpe_philippiens.pdf

HIPPOLYTE de ROME

IGNACE d’ANTIOCHE

Lettre d’Ignace aux Philadelphiens : http://www.patristique.org/sites/patristique.org/IMG/pdf/Ignace_Philadelphie.pdf

IRÉNÉE de LYON

La Prédication des Apôtres d’Irénée de Lyon : http://www.patristique.org/sites/patristique.org/IMG/pdf/Predication.pdf

PRISCILLIEN en ESPAGNE

Voici un autre article intéressant:

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s